L’îlot de cherté pénalise lourdement les consommateurs et entreprises suisses. Le montant de 15 milliards de francs est régulièrement évoqué. Les modifications de la loi sur les cartels (LCart) et de la loi contre la concurrence déloyale (LCD), qui sont entrées en vigueur en début d’année en tant que contre-projet à l’initiative pour des prix équitables, doivent permettre de mettre fin au «racket», comme certains le dénoncent, et de faire baisser les prix.