Economie

«Les actions américaines sont bon marché»

Pour Frédéric de Mérode, stratège de Fidelity à Londres, la réunion de la Fed le 29 juin sera cruciale. Il était à Genève jeudi pour les dix ans en Suisse du géant américain des fonds.

Le Temps: FedEx et Morgan Stanley ont publié des résultats supérieurs aux attentes. Qu'en pensez-vous?

Frédéric de Mérode: Les investisseurs sont devenus très prudents alors que les conditions pour que les entreprises surprennent par la vigueur de leurs résultats sont toujours en place. Le marché américain a un potentiel d'appréciation. Par ailleurs, la croissance américaine devrait atteindre 3,4% cette année et encore 2,8% en 2007, ce qui ne représente qu'un retour à sa moyenne historique.

- Les marchés n'ont plus que le mot inflation à la bouche. Etes-vous aussi inquiet?

- Il y a deux ans seulement, on parlait encore de déflation... Depuis, l'inflation de base a certes progressé, mais les taux à dix ans n'ont pas tant monté que cela et les marchés actions ont ces dernières semaines réagi un peu fort. Ils attendent maintenant la réunion de la Fed, la semaine prochaine, qui devrait relever ses taux. La façon dont s'exprimera Ben Bernanke et ce qu'en pensera le marché seront cruciaux.

- Les marchés semblent s'être un peu repris ces derniers jours. Comment évaluez-vous les places américaines?

- Elles sont bon marché. En tout cas moins chères qu'au printemps 2004, au cours duquel les Bourses ont aussi connu quelques secousses, pour des raisons assez proches, avant de se stabiliser en juin puis de repartir à l'automne.

- Mai reste donc un mauvais mois...

- Oui. Nous avons calculé que, sur les 36 dernières années, un seul mois a connu plus de baisses que de hausses, mai!

Publicité