Travail temporaire

Adecco délivre une «solide» performance en 2017

Soutenu par les marchés européens, le numéro un mondial du travail temporaire, basé à Zurich, a amélioré aussi bien ses revenus que ses profits l’an dernier

Adecco a profité l’an dernier de la reprise de l’économie mondiale. Le bénéfice net du groupe zurichois a augmenté de 9% à 788 millions d’euros (899 millions de francs). Le chiffre d’affaires a progressé de 4% pour s’établir à 23,7 milliards d’euros. La croissance organique ressort à 6%. Au niveau opérationnel, le résultat EBITA s’est étoffé de 6% à 1,15 milliard d’euros.

«Le groupe Adecco a enregistré une solide année en 2017, avec une bonne performance financière et des progrès significatifs réalisés au niveau stratégique», a souligné le directeur général Alain Dehaze, cité jeudi dans un communiqué.

Les résultats de l’an dernier: Adecco a fait bondir son bénéfice en 2016

Le marché italien en forte croissance

Toutes les régions ont apporté leur contribution. La croissance a été particulièrement dynamique en France, en Italie, dans la péninsule ibérique ainsi qu’au Benelux et dans les pays nordiques.

Le marché italien se distingue avec une croissance de 26% en termes organiques. La France, premier marché du groupe, a affiché des revenus en hausse de 9%. La performance a été portée par une large palette d’activités, les plus fortes contributions venant de l’industrie, la logistique et l’automobile.

Lire aussi: Nicole Burth, directrice d’Adecco Suisse: «La guerre des talents va s’exacerber»

Moins dynamique, la zone Amériques, Royaume-Uni, Irlande a enregistré une hausse de seulement 2% pour les métiers généralistes et a stagné dans le placement de personnel spécialisé. La zone Allemagne, Autriche et Suisse a également réalisé une performance inférieure à l’ensemble du groupe (+2%).

Sur le seul 4e trimestre 2017, le bénéfice net du groupe zurichois a bondi de 38% à 297 millions d’euros grâce notamment aux réformes fiscales en France et aux Etats-Unis. Les recettes ont pour leur part progressé de 3% à 6,1 milliards.

Adecco propose de verser un dividende de 2,50 francs au titre de l’exercice 2017, contre 2,40 francs sur 2016. Le groupe va également lancer un programme de rachat d’actions de 150 millions d’euros.

Le marché sanctionne des résultats en deçà des attentes

Les investisseurs ont sanctionné la performance délivrée par Adecco. Le titre lâchait 7,9% à 70,22 francs aux alentours de 10h30. Le chiffre d’affaires et le bénéfice net au 4e trimestre ont réussi à convaincre, mais le bénéfice brut et l’EBITA sont restés en deçà des attentes.

Les résultats 2017 sont solides mais pas extraordinaires, résume Baader Helvea dans son commentaire. Le relèvement du dividende et l’annonce du programme de rachat d’actions devraient toutefois atténuer la réaction négative des investisseurs, soulignent les analystes.

Publicité