Dans la gestion privée, Vontobel a connu deux périodes contrastées cette année. Au cours du premier semestre, les afflux nets de fonds se sont élevés à 1% des avoirs sous gestion, en rythme annualisé. Avant d’accélérer massivement au cours du troisième trimestre, pour atteindre une moyenne de 6% sur 9 mois. «De manière générale, les afflux nets de fonds n’évoluent pas de manière linéaire et le contexte de la pandémie a rendu plus difficiles les interactions avec les clients», a détaillé le directeur général de la banque zurichoise, Zeno Staub, lors d’un point sur la marche des affaires après neuf mois devant la presse romande, mercredi.