A 35 kilomètres au sud de Kaboul, Aynak (miroir en français) est un site archéologique où les vestiges des monastères bouddhistes des IIIe et IVe siècles sont encore visibles. C’est aussi un projet de mine de cuivre, la deuxième réserve au monde selon divers rapports, qui est à l’arrêt. Le contrat d’exploitation a été signé en 2008, mais les premières fouilles n’ont pas eu lieu avant 2015. Puis, les travaux ont été suspendus par le gouvernement afghan, alors sous influence américaine. L’instabilité politique et l’insécurité n’ont rien arrangé ces dernières années.