«Les rendements de l’agriculture biologique peuvent être jusqu’à 50% inférieurs selon les produits». Ces propos tenus par le patron de Syngenta Erik Fyrwald dans le cadre d’une interview accordée dimanche à la NZZ an Sonntag suscitent la polémique. Pour Bio-Suisse, la fédération nationale des paysans qui pratiquent l’agriculture biologique et qui leur confère le label Bourgeon, il s’agit d’une attaque injustifiée contre une activité qui préserve la biodiversité et le sol au profit des générations futures.