L’Union européenne (UE) n’a pas à rougir de son initiative visant à subventionner la recherche et la production industrielle de semi-conducteurs. Alors que se joue une course technologique à l’échelle mondiale, elle ne peut pas rester les bras croisés et regarder le train passer. Le Chip Act présenté mardi par la Commission marque un tournant non seulement dans la transition numérique, mais également en matière d’aides étatiques.