Bourse

Alcon va intégrer les 20 plus grandes capitalisations

La filiale autonomisée de Novartis fera son entrée au SMI le 9 avril, avec une capitalisation estimée à 20 milliards de francs. Elle poussera une autre cotation hors du tableau des valeurs vedettes

D’emblée elle intègre le top 20 des plus fortes capitalisations de la bourse suisse. Alcon signera sa première cotation le 9 avril au Swiss Market Index (SMI), l’indice des valeurs vedettes, a indiqué la maison mère Novartis vendredi dans un communiqué. La filiale ophtalmique du géant pharmaceutique bâlois a aussi reçu le feu vert pour une entrée à la bourse de New York le même jour.

Lire aussi: Novartis veut faire coter Alcon à Zurich et à New York

«Chaque actionnaire de Novartis recevra une action Alcon pour cinq actions du géant rhénan en sa possession à la clôture le 8 avril», détaille le communiqué.

Vaste restructuration

«La valeur d’Alcon est estimée autour de 20,5 milliards de dollars», écrit Daniel Buchta de la banque Vontobel, dans une note. Sous réserve du succès de son redressement et pour autant que les marchés y croient.

Lire également: Une fois détachée de Novartis, Alcon établira son siège mondial à Genève

La division dédiée aux soins des yeux, entièrement autonomisée, a entamé une restructuration début 2016, cinq ans après son rachat par Novartis à Nestlé pour 50 milliards de dollars. Le géant bâlois avait rapatrié la production de médicaments ophtalmiques au sein de son portefeuille, recentrant les activités de sa filiale sur les lentilles de contact et produits d’entretien, ainsi que la chirurgie.

A ce sujet: Novartis fait éclater son boulet Alcon

Alcon étant considérée comme le point faible de Novartis, cette scission devrait offrir davantage de clarté aux investisseurs, note Pierre-François Donzé de Bonhôte. Le titre du spin-off ophtalmique devrait, quant à lui, se classer au milieu du tableau des 20 principales cotations regroupées dans l’indice SMI.

Jeu serré entre Adecco, Swatch et Julius Baer

Par conséquent, l’un des titres vedettes sortira de l’indice. «Cela se jouera vraisemblablement entre Adecco, Swatch Group et Julius Baer», poursuit l’analyste de la banque neuchâteloise. Verdict au cours de la première semaine d’avril: «Nous publierons alors la nouvelle liste une fois que seront bouclés les comptes du premier trimestre», indique Julian Chan, porte-parole de l’opérateur de la bourse suisse, SIX.

Publicité