Fonds de placement

Aleksandar Ivanovic: «Ce n’est pas avec des sanctions que le monde peut s’améliorer»

A la tête de la gestion d’actifs d’UBS, Aleksandar Ivanovic préfère une gestion durable basée sur l’intégration plutôt que l’exclusion. Il estime que ses activités demeurent rentables malgré les taux négatifs

Les structures passent, l’immeuble demeure, imposant en l’occurrence. A deux pas de l’ancienne bourse suisse, à Zurich, il s’agit du centre d’UBS Asset Management. Sur les 3400 employés de la division, 600 y sont réunis. L’entité a profondément transformé ses unités de gestion d’actifs à partir de 2014. Après une organisation régionale, le système est devenu global et réparti en trois groupes de clients (institutionnels, wholesale (banques et assurances) et mandats pour le réseau interne). Aleksandar Ivanovic est responsable de la relation client d’UBS AM sur le plan mondial, d’UBS Asset Management Suisse et de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA). Le Zurichois répond aux questions du Temps.

Le Temps: Est-ce que vous gagnez de l’argent dans l’asset management?