Ils sont omniprésents. Les assistants personnels d’Amazon et de Google sont cette semaine les stars du Consumer Electronic Show (CES), le plus grand salon technologique au monde qui se tient cette semaine à Las Vegas, au Nevada. Les deux multinationales américaines luttent pour imposer leurs services dans un maximum d’objets, des voitures aux appareils électroménagers. Apple et Microsoft sont en retard sur ce marché.

Lire aussi: L’assistant de Google, «made in Zurich»

Contrôler de la voix son four à micro-ondes ou sa voiture ressemble à un gadget. Mais pour les géants de la Silicon Valley, l’enjeu est important. Car les commandes vocales sont une porte d’entrée unique vers l’utilisation de tous leurs services. Le consommateur qui prend l’habitude d’effectuer une recherche pour un produit par la voix, de commander une pizza ou de contrôler ainsi les appareils de sa cuisine sera captif d’un service. Et il fournira en plus à Amazon, Google ou Apple de précieuses données personnelles.

Douche commandée par la voix

Au CES, l’entreprise américaine Moen a ainsi dévoilé une douche qui pourra être commandée par la voix. L’utilisateur pourra ainsi régler la température de l’eau par la parole, mais aussi faire jaillir l’eau alors qu’il se déshabille (pour que la douche soit chaude au bon moment) ou varier l’intensité du jet issu du pommeau de douche. Ces douches connectées, pilotables aussi via une application pour smartphone, s’adressent à un public de niche, avec des prix allant de 1160 à 2200 dollars par douche. Moen rendra d’abord son système compatible avec le service Alexa d’Amazon, avant de l’ouvrir au système Siri d’Apple.

Lire aussi: L’inquiétant pouvoir des assistants numériques

Autre exemple, par un constructeur plus connu, Whirlpool. Le fabricant américain a annoncé au CES que d’ici à la fin de l’année, une vingtaine de ses appareils, des fours au frigo, pourront être commandés par la voix – ce sera, au choix, via les services d’Amazon ou de Google. D’autres machines du fabricant pourront être pilotées via l’Apple Watch. Et il sera possible, en scannant via son smartphone des ingrédients se trouvant dans son frigo, d’obtenir des recettes adaptées.

Apple en retard

Au CES, fabricants de téléviseurs et constructeurs automobiles ont aussi multiplié les annonces d’accords avec Amazon et Google. Ces derniers ont en plus présenté de nouveaux haut-parleurs, à installer dans son salon, pour diffuser de la musique ou effectuer des recherches sur Internet, par exemple. Les ventes de ces haut-parleurs que sont l’Echo d’Amazon et le Home de Google augmenteront, cette année, de 60% aux Etats-Unis, pour atteindre les 43 millions d’unités.

Apple avait présenté en 2017 son propre assistant personnel, le HomePod, mais n’a toujours pas communiqué de date de lancement. Quant au système de Cortana de Microsoft, il semble en perte de vitesse. Comme le signalait cette semaine le site spécialisé ZDNet, le fait que des fabricants de PC tels Acer, Asus et HP installent désormais le système Alexa d’Amazon dans leurs ordinateurs est un très mauvais signal pour Microsoft.