Pour Algroup, 1998 restera une année exceptionnelle. L'an dernier, l'entreprise helvétique a choisi de fusionner avec l'allemand Viag, mais elle a également engrangé des bénéfices record. Le bénéfice net, qui atteint 530 millions de francs a bondi de 14,5%. La progression du chiffre d'affaire sest en revanche moins marquée puisqu'elle atteint 5,4% à 8581 milliards de francs. Malgré cette progression plus modeste du chiffre d'affaires, Algroup parvient à dégager des bénéfices confortables grâce à l'amélioration de ses performances. Les marges d'exploitation, qui ont progressé dans quatre des cinq divisions, passent en effet de 9,8% à 10,5%.

La division chimie fine et produits spéciaux réalise incontestablement la meilleure performance puisque la marge opérationnelle, de 15,1%, progresse de 46%, à 228 millions de francs. Très bonne performance également de la divison matières premières et aluminium dont le chiffre d'affaires grimpe de 13%, à 3,04 milliards de francs. La division de l'emballage pour l'alimentation et le tabac enregistre pour sa part une stagnation des ventes, mais grâce aux effets de réductions de coûts entrepris, le résultat d'exploitation progresse de 4%.

Touché par le déclin de l'activité économique en Asie du Sud-Est, le chiffre d'affaires du secteur des produits intermédiaires et additifs régresse de 6% mais le résultat d'exploitation reste stable. Seule division à contre-courant, le secteur des emballages pour produits pharmaceutiques et cosmétiques a vu sa marge opérationnelle reculer de 9,3% à 7,1%. Un résultat en demi-teinte dû en grande partie à des problèmes liés à l'installation et au lancement de nouvelles technologies. Il n'empêche, pour Jean-Pierre Buchs, analyste à l'Union Bancaire Privée, «ces résultats sont très bons. Ils démontrent que la stratégie mise en place par les responsables du groupe porte ses fruits».

Viag, le futur partenaire d'Algroup, qui a également publié ses résultats vendredi, a pour sa part réalisé un bénéfice opérationnel avant impôts en progression de 10% à 3,2 milliards de DM (2,6 milliards de francs). Le chiffre d'affaires a en revanche stagné à 49,2 milliards de DM.

A. My