Acquérir des bitcoins saisis par la justice devrait bientôt devenir aussi courant que d’acheter maisons, voitures ou tout autre bien confisqué dans le cadre d’une enquête judiciaire. C’est en tout cas possible depuis ce lundi, et pour deux jours, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie où le Ministère de la justice de cette région allemande a, pour la première fois, mis aux enchères quinze lots de cette cryptomonnaie, saisis dans le cadre de diverses affaires de trafic de drogue.