Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Des voitures de la marque Volkswagen, en 2009.
© Reuters

Automobile

En Allemagne, les constructeurs automobiles sont soupçonnés d'avoir formé un cartel

Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler se seraient concertés sur la réduction des émissions polluantes des voitures diesel. Selon le magazine Der Spiegel, une enquête est en cours 

Les constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler auraient formé un cartel depuis les années 1990, se concertant notamment sur la réduction des émissions polluantes des voitures diesel, affirme vendredi le magazine allemand Der Spiegel.

«L'industrie automobile allemande s'est concertée depuis les années 1990 dans des groupes de travail secrets sur la technique utilisée dans les voitures, les coûts, les sous-traitants, les marchés, les stratégies et aussi sur la diminution des émissions polluantes de leurs véhicules diesel», écrit-il.

«Une sorte d'auto-dénonciation»

Le Spiegel dit tirer cette information «d'un document écrit que le groupe VW a adressé aux autorités de la concurrence» en juillet 2016, comme «une sorte d'auto-dénonciation». Daimler aussi se serait auto-dénoncé, affirme l'hebdomadaire.

Le groupe Volkswagen (marques VW, Audi et Porsche) n'a fait aucun commentaire, de même que Daimler, fabricant des Mercedes-Benz, et BMW. L'Office allemand anti-cartel n'était pas joignable dans l'immédiat.

Selon ce courrier évoqué par le Spiegel, à la fois VW, Audi et Porsche, mais aussi BMW et Daimler auraient participé à ces réunions. Volkswagen évoquerait «un soupçon» que cela ait abouti à «des comportements enfreignant le droit de la concurrence».

Nombreuses rencontres

Ces quelque soixante groupes de travail, ayant rassemblé plus de 200 salariés, se seraient penchés sur tous les domaines du développement de la voiture, les moteurs diesel et essence, les freins, l'embrayage et la transmission et auraient discuté du choix des sous-traitants et des prix.

Depuis 2006, les constructeurs se seraient rencontrés de nombreuses fois pour déterminer la taille des réservoirs d'Adblue, un additif qui permet de réduire les émissions polluantes d'oxyde d'azote. De gros réservoirs se révélant être plus chers, les groupes auraient opté de concert pour de petits réservoirs, ne contenant pas assez de liquide pour réduire de manière suffisante les gaz polluants émis.

En 2015 a été découvert un vaste trucage de Volkswagen pour faire paraître moins polluants qu'en réalité onze millions de véhicules diesel. Depuis, plusieurs constructeurs sont soupçonnés d'avoir joué avec les règles pour que les émissions polluantes ne soient pas réduites en permanence.

 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)