En novembre 2019, la Commission européenne avait mis à l’index huit pays européens, dont la France, l’Italie et l’Espagne, pour un «risque de non-conformité» budgétaire. Bruxelles était alors droit dans ses bottes de défenseur du Pacte de stabilité et de croissance européen: les Etats membres ne doivent pas dépasser les 3% de déficit annuel, ni franchir les 60% de dette par rapport à leur produit intérieur brut (PIB).