S’il est un homme qui suivra de très près le lancement de Solar Orbiter à Cap Canaveral (USA), c’est bien Hervé Cottard. Basée sur le campus de l’EPFL, sa société Almatech a livré plusieurs composants jugés cruciaux pour ce satellite qui devra endurer des températures allant de 500 à -180 degrés.

Lire aussi: Solar Orbiter et ses multiples regards sur le Soleil