Abus de position dominante, pouvoir monopolistique et même «pertes prédatrices». C’est un rapport accablant contre Amazon qui a été publié début décembre. Réalisé par l’organisation américaine à but social Institute for Local Self-Reliance (ILSR), le document de 23 pages s’intéresse aux pratiques de la multinationale de Seattle envers ses commerçants tiers, au nombre de 1,7 million à l’échelle planétaire. Des commerçants totalement soumis à la dictature d’Amazon, selon ILSR. L’occasion d’analyser, en parallèle, le comportement de la plus grande plateforme de vente de Suisse, Galaxus.