Lu Ailleurs

Les amendes (salées) des footballeurs millionnaires

Le code de conduite du FC Chelsea a été publié sur les réseaux sociaux cette semaine. L’occasion de constater que les Blues ont intérêt à être à l’heure à l’entraînement et à mettre leur portable sur silence

Imaginez. Comme chaque matin pour vous rendre au travail, vous patientez sur le quai de la gare. Et comme parfois, le panneau affiche 16 minutes de retard. «Un dérangement sur la voie en est la cause», vous précise la voix des CFF.

Rien ne sert de fulminer, ça n’y changera rien. Imaginez, donc, que vous arriviez avec 16 minutes de retard au bureau et que votre employeur vous inflige une amende de 25 000 francs.

Rassurez-vous, cela ne vous arrivera pas. D’abord, parce que vous n’êtes pas millionnaire. Ensuite, parce que vous n’êtes pas un footballeur professionnel et que donc, pour aller travailler, vous prenez le train et non pas une voiture de luxe démesurément puissante. Enfin, parce que vous ne faites pas partie de la première équipe du FC Chelsea.

Cette semaine, plusieurs médias britanniques se sont intéressés de près au code de conduite de l’équipe anglaise. Une photo de la liste des amendes prévues pour les joueurs a été publiée sur les réseaux sociaux.

Sur cette feuille format A4, on y apprend qu’un retard à l’entraînement coûte 20 000 livres sterling. Ne pas être à l’heure à n’importe quel autre rendez-vous, c’est 500 livres par minute. Pour les soins médicaux, un retard est facturé 2500 livres. Une sonnerie de portable intempestive coûte, elle, 1000 livres. Quant à celui qui se présente avec la mauvaise tenue pour un déplacement en équipe ou pour le rendez-vous d’avant match, il devra verser 5000 livres. Toutes ces factures sont doublées, si elles ne sont pas honorées dans les quatorze jours.

268 francs, pour le commun des mortels

Ce qu’en disent les médias? Ils s’épanchent sur le fait que, oui, c’est la preuve que l’ancien joueur devenu entraîneur, Frank Lampard, impose une discipline de fer à son effectif et que, oui, c’est ainsi qu’il faut procéder puisque, la preuve, ils sont actuellement troisièmes du classement.

Aucun d’entre eux ne semble s’être amusé à comparer le montant de ces amendes au salaire des joueurs concernés. Nous si. Le Français Olivier Giroud, par exemple, gagne 110 000 livres par semaine. Soit 607 000 francs par mois. En ramenant cette somme stratosphérique à vos 6500 francs mensuels (le salaire brut médian dans le pays), cela signifie que chaque retard au travail vous coûterait 268 francs.

Mais vous n’êtes pas Olivier Giroud. Vous n’avez pas besoin que l’on menace votre porte-monnaie pour arriver à l’heure au travail, ni pour choisir la bonne tenue vestimentaire. Pensez-y, la prochaine fois que vous trépignerez sur le quai de la gare.

Publicité