Technologie

Et si les Américains régulaient leurs géants de la tech?

Aux Etats-Unis, plusieurs enquêtes s’ouvrent sur les pratiques anticoncurrentielles supposées de Facebook, Google, Amazon et Apple. Les géants de la tech, déjà sous pression en Europe, ont vu leur action chuter, les investisseurs craignant que les investigations ne durent des années

Inimaginable il y a quelques semaines. Réalité aujourd’hui. Les Etats-Unis sont sur le point d’ouvrir plusieurs enquêtes contre leurs champions nationaux de la technologie. Facebook, Google, Apple et même Amazon apparaissent désormais dans le viseur des autorités américaines de la concurrence. Les Etats-Unis avaient souvent critiqué, voire moqué, les enquêtes lancées en Europe contre les géants de la tech. La menace est désormais interne et vient de Washington.

Contre les multinationales, les investigations émanent de trois organismes. Lundi, la Commission judiciaire de la Chambre des représentants annonçait l’ouverture d’une enquête sur la concurrence sur le marché numérique, car, selon elle, un «petit nombre de plateformes dominantes et non régulées ont un pouvoir extraordinaire dans le commerce, la communication et l’information en ligne». Quelques heures auparavant, plusieurs médias affirmaient que la Federal Trade Commission (FTC) et le Ministère de la justice s’apprêtaient à ouvrir plusieurs enquêtes. En se répartissant les rôles: la FTC se penchera sur Facebook et Amazon, le ministère sur Google et Apple.