Le verdict de la justice française étant plus salé qu’attendu, l’action UBS accuse le coup depuis mercredi. Déjà peu performant ces derniers mois, le titre a encore perdu environ 4% en deux jours. Pourtant, rares sont les analystes qui s’émeuvent de la situation. Vontobel, par exemple, continue de recommander d’acheter l’action, estimant que «l’affaire, qui va devoir être réétudiée en entier par la Cour d’appel, prendra des années à être résolue» et le verdict est pour l’instant suspendu. En outre, si le montant est une surprise, la suite des événements l’est moins puisqu’«il était clair qu’une des deux parties impliquées allait de toute façon faire appel», assure l’analyste Andreas Vendetti dans une note.