Il est vice-président de Roche, une des plus grandes capitalisations boursières en Suisse mais certains de ses propos pourraient être tenus par un militant du climat. C’est qu’André Hoffmann est convaincu de la nécessité d’agir depuis des années. Au Forum économique mondial, à Davos, il a annoncé le lancement d’une initiative, avec le fondateur de B Lab Suisse Jonathan Normand, qui vise à rassembler 50 sociétés suisses d’ici à la fin de l’année. Elles s’engagent à accélérer le respect des Objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations unies.