LVMH, numéro un mondial du luxe, a annoncé jeudi avoir enregistré une année record en 2021 avec des ventes dépassant les 64 milliards d’euros et un bénéfice net de 12 milliards d’euros, nettement au-dessus des résultats d’avant-pandémie.

Le groupe aborde l’année «avec confiance» et se dit «en excellente position pour renforcer encore son avance sur le marché mondial du luxe», selon le PDG Bernard Arnault cité dans un communiqué.

Lire aussi: LVMH, le luxe français en résistance

Le groupe indique qu’avec une croissance organique des ventes au quatrième trimestre de 22% par rapport à 2019, il connaît une «accélération de son activité». Sa division dédiée à la mode et la maroquinerie, qui atteint des niveaux record sur la période, enregistre une croissance organique de 51% par rapport à 2019.

Les Etats-Unis et l’Asie sont en forte hausse depuis le début de l’année tandis que l’Europe, qui connaît une reprise progressive, renoue au quatrième trimestre avec la croissance comparé à 2019.