Sur les marchés boursiers, cette fin d’année est l’opposée du dernier trimestre 2018. Là où les marchés boursiers clôturaient nettement à la baisse l’an dernier, ils affichent tous des chiffres positifs. SMI, Nasdaq, CAC 40, Euro Stoxx, S&P 500 finissent au-dessus des 25% de croissance. Ces dernières semaines, les indices américains ont même dépassé leurs pics historiques.

Pourtant, début 2019, les investisseurs s’attendaient à une année plus que morose. Face aux craintes d’une récession mondiale et aux hausses des taux de la Réserve fédérale américaine, jusqu’en décembre 2018, les cours s’étaient effondrés. «Il y a eu un changement radical de sentiment sur les marchés actions au premier trimestre 2019 avec un nouveau cap de la Fed qui a annoncé qu’elle allait réduire ses taux d’intérêt. Les valorisations ont rattrapé la baisse du quatrième trimestre 2018 et ont ensuite continué de grimper», détaille Valentin Bissat, économiste stratégiste chez Mirabaud Asset Management.