Metalor Technologies renoue avec les mines artisanales. L’affineur d’or neuchâtelois a annoncé la semaine dernière le lancement d’une «chaîne d’approvisionnement complètement traçable» avec des mines non industrielles au Pérou. Il y a un an pourtant, il indiquait avoir mis fin à toute collaboration avec des mineurs artisanaux faute de moyens pour contrôler que le métal jaune soit extrait dans des conditions responsables. Pourquoi ce changement? Comment s’assurer que l’or est propre? Entretien avec son directeur général, Antoine de Montmollin, et José Camino, chargé des questions légales au sein du groupe. La Suisse est une plaque tournante de l’affinage du métal jaune et Metalor, un poids lourd du secteur.

Le Temps: Comment fonctionne votre nouvelle chaîne d’approvisionnement avec des mineurs artisanaux au Pérou?