Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Technologie

Apple achète la start-up suisse Faceshift

La société zurichoise est spécialisée dans la réalité virtuelle. Le montant de la transaction n'a pas été révélé.

Les premières rumeurs étaient apparues début septembre. Ce jeudi, elles se sont transformées en nouvelle confirmée. Apple a racheté la start-up zurichoise Faceshift. Spécialisée dans la réalité virtuelle. Comme toujours lors d’une acquisition effectuée par la firme de Tim Cook, le montant de la transaction n’a pas été divulgué et les responsables de la société acquise n’ont pas communiqué.

C’est le site spécialisé Techcrunch qui a révélé l’information, confirmé par cet email envoyé par la marque à la pomme: «Apple rachète de plus petites sociétés technologiques de temps en temps et en règle générale nous ne parlons pas de nos intentions et de nos projets».

Faceshift a été créé en 2012 par des étudiants de Hautes écoles polytechniques fédérales de Zurich et Lausanne, Thibault Weise, Brian Amberg et Sofien Bouaziz. La start-up a récemment acquis de la notoriété en travaillant pour le dernier film «Star Wars», en permettant d’animer des personnages en se basant sur des mimiques réalisées par des humains. Ainsi, les visages des créatures de science-fiction sont mus directement par des acteurs bien réels.

Selon Techcurnch, plusieurs employés (leur nombre total n’est pas connu) de Faceshift travaillent déjà dans les locaux d’Apple hors d’Europe, sans doute en Californie – Apple est basée à Cupertino. Faceshift comptait déjà des bureaux à Londres et sur la côte ouest américaine. Toujours selon le site spécialisé, l’EPFL avait transféré fin août deux de ses brevets, liées à l’animation faciale, à Faceshift. Peu après, Apple mettait la main sur cette propriété intellectuelle.

Un lien avec FaceTime?

Apple pourrait utiliser la technologie de Faceshift pour l’incorporer dans FaceTime, son service d’appels vidéos. Selon un analyste d’IHS cité par la BBC, le rachat de la société fait partie d’un objectif global d’Apple se positionner dans la reconnaissance vocale, la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)