Court-circuit

Apple en Chine, le profit avant tout

Les données iCloud des clients en Chine seront stockées par une entreprise d’Etat

Tim Cook ne cesse d’affirmer que la vie privée de ses clients est extrêmement importante, n’hésitant pas à comparer la stratégie d’Apple à celle de Facebook, voire à celle de Google. Mais le directeur de la marque à la pomme semble agir bien différemment lorsqu’il s’agit de la Chine.

La semaine passée, China Telecom, un opérateur appartenant à l’Etat, affirmait qu’il était désormais chargé de stocker les données iCloud des clients d’Apple dans l’Empire du Milieu. Ces données étaient auparavant enregistrées sur les serveurs de Guizhou-Cloud Big Data Industry Development, à qui Apple avait confié ces informations en février dernier. Désormais, une société appartenant à l’Etat chinois stockera ainsi les photos, e-mails ou données de calendrier de 130 millions de clients d’Apple.

Marché extrêmement important

Cette décision, qui a fait bondir les organisations de défense des droits de l’homme, est défendue de manière simple par Apple. La multinationale affirme qu’elle n’a pas le choix et qu’elle ne fait que se conformer à de nouvelles lois, qui imposent aux entreprises étrangères non seulement de stocker leurs données dans le pays, mais aussi de les confier à des entreprises étatiques. Pour Apple, c’est apparemment un prix acceptable à payer pour rester actif dans un marché si important pour lui.

Publicité