Une page se tourne: Apple a annoncé, mardi, la fin de la production de l’iPod, son célèbre baladeur numérique, au profit de ses autres produits phares comme l’iPhone.

«L’esprit de l’iPod perdure. Nous avons intégré une expérience musicale incroyable dans tous nos produits, de l’iPhone à l’Apple Watch», a déclaré dans un communiqué Greg Joswiak, vice-président du marketing international d’Apple.

Lire aussi: Apple arrête l’iPod nano et l’iPod shuffle

«La musique a toujours été centrale chez Apple, et la rendre accessible à des centaines de millions d’utilisateurs comme l’a fait l’iPod a eu un impact non seulement sur l’industrie musicale mais a aussi redéfini la façon dont la musique est découverte, écoutée et partagée», a-t-il poursuivi.

L’iPod Touch restera disponible dans les points de vente de la marque jusqu’à épuisement des stocks, a précisé le géant de Cupertino (Californie).

Une révolution dans le monde de la musique

Rectangulaire, blanc, l’iPod débarque dans les rayons il y a plus de vingt ans en 2001 et connaît rapidement une forte popularité. Ce lecteur mp3 et le logiciel iTunes, sorti aussi en 2001, ont ainsi puissamment bousculé le monde de la musique en popularisant le téléchargement légal, à l’époque où nombre de sites permettaient de récupérer films et chansons sans payer un centime.

Depuis son lancement, Apple a vendu près de 450 millions d’iPod selon l’entreprise spécialisée Loup Ventures, citée par le New York Times.

Lire également: Mes amis, mes amours, mon iPod

Cet accessoire a largement contribué à faire de la firme à la pomme le mastodonte qu’elle est aujourd’hui, l’iPod ayant inspiré l’iPhone.