Les confessions se sont succédé à un rythme effréné ces derniers jours. Un à un, faisant souvent suite à des révélations de médias américains, Apple, Facebook, Microsoft, Amazon et Google ont admis avoir écouté des conversations de leurs clients. Ce que beaucoup suspectaient s’est révélé exact: oui, des employés, et pas seulement des logiciels, écoutent ce que disent parfois des utilisateurs de services, que ce soit Skype, Messenger ou des assistants vocaux. Voici, point par point, ce que l’on sait sur les pratiques des géants de la technologie.

Lire aussi: Un incroyable système d’espionnage des internautes mis au jour