Apple? 13,7 milliards de dollars. Microsoft? 10,7 milliards. Google? 7,1 milliards. Facebook? 6,1 milliards. Amazon? 2,1 milliards. En l’espace de deux semaines, les cinq géants américains de la technologie ont annoncé des bénéfices d’un total de 39,7 milliards de dollars (39,1 milliards de francs) pour le dernier trimestre. Les GAFAM, acronyme pour ces cinq multinationales, semblent plus que jamais intouchables. Mais cette domination a un prix: tous ces groupes enchaînent des investissements conséquents, notamment dans le cloud, soit l’informatique en nuage. Une condition sine qua non pour tenter de tuer toute tentative de concurrence.