Innovation

Apple miserait sur l'Allemagne pour sa voiture autonome

La marque à la pomme aurait ouvert un centre de développement à Berlin. Mais BMW et Daimler ne souhaiteraient pas travailler avec lui

La probable «iCar» d'Apple agite beaucoup l'Allemagne depuis quelques semaines. Plusieurs médias d'outre Rhin ont récemment fait état de progrès réalisés par la société californienne dans le développement de sa voiture autonome. Mais, à l'inverse de Google qui publie régulièrement des informations sur sa voiture sans conducteur, Apple n'a jamais émis le moindre commentaire sur ses activités, forçant les observateurs à travailler avec des rumeurs.

Lire également: Berlin veut subventionner les voitures électriques

La plus précise faisait état, il y a une semaine, de l'ouverture à Berlin d'un centre de développement pour lequel Apple aurait engagé entre 15 et 20 employés de l'industrie automobile. Selon la «Frankfurter Allgemeine Zeitung», ce centre serait consacré au test d'idées innovantes dans le domaine, ainsi qu'à l'établissement de partenariats avec des acteurs établis de l'industrie. Ce chiffre d'une dizaine de personnes fait écho aux mille employés (autre rumeur) qui travailleraient sur ce projet baptisé «Titan» en Californie. Selon la «Frankfurter Allgemeine Zeitung», Apple pourrait fabriquer son futur véhicule à Vienne en s’associant avec le sous-traitant canado-autrichien Magna.

«Cimetière de Tesla»

Une chose est certaine, Apple embauche des spécialistes du domaine automobile. Récemment, la marque à la pomme a engagé Chris Porritt, l'un des ingénieurs en chef de Tesla, le fabricant américain de voitures électriques haut de gamme. Révélée par le site Elektrec, cette information fait écho à de récents propos d'Elon Musk, le fondateur et directeur de Tesla. Selon lui, Apple est surnommé «le cimetière de Tesla» («Si vous ne réussissez pas chez Tesla, vous allez travailler chez Apple»), référence à plusieurs cadres de sa société qui sont partis chez la marque à la pomme. Récemment, un autre ingénieur clé de Tesla, David Masiukiewicz, a rejoint Apple. Il serait en charge de la création de prototypes. 

Désaccords avec BMW et Daimler

S'agissant des partenariats avec des constructeurs historiques, la partie est loin d'être gagnée pour la firme de Tim Cook. Selon la «Handelsblatt», Daimler et BMW auraient récemment mis fin à leurs négociations avec Apple. Selon le quotidien économique allemand, les discussions n'ont pu aboutir à cause de désaccords sur deux points: savoir qui mènera le projet, et qui contrôlera les données. Apple voudrait que la voiture soit conçue autour de son système cloud, alors que les constructeurs allemands souhaiteraient contrôler eux-mêmes les données. Selon la «Handelsblatt», les négociations avec BMW ont échoué l'année passée, alors que celles avec Daimler auraient pris fin plus récemment.


Lire aussi:

Publicité