Technologie

Apple souffre des attentes autour du futur iPhone

Les consommateurs reportent leurs achats en attendant un probable iPhone 8. Apple a néanmoins gagné 11 milliards de dollars lors du dernier trimestre

Apple a deux problèmes. Le premier, à long terme, est tout relatif. La société ne sait pas que faire de ses 256,8 milliards de dollars de cash. Le deuxième, à plus court terme, concerne ses clients: ils attendent avec impatience le futur iPhone. Et reportent du coup leur décision d’acquérir un nouveau smartphone. «Nous constatons une pause dans les achats d’iPhone et nous pensons qu’elle est due à des articles sur les futurs iPhone, des articles qui arrivent plus tôt et de manière fréquente», a estimé Tim Cook, dans la nuit de mardi à mercredi, lors de la présentation des résultats trimestriels.

Lire aussi: La trésorerie d’Apple culmine à 250 milliards de dollars

Le directeur d’Apple a commenté des chiffres stables: un chiffre d’affaires en hausse de 4,6% à 52,9 milliards de dollars et un bénéfice en progression de 4,9% à 11 milliards. Mais ce qui a frappé les analystes, c’est le nombre d’iPhone vendus lors des trois premiers mois de l’année: 50,76 millions, c’est environ un million d’appareils en moins par rapport au même trimestre de l’année passée, et deux millions d’unités de moins par rapport à leurs attentes.

Jusqu’à présent, les consommateurs avaient l’habitude de voir Apple lancer un iPhone doté de technologies innovantes une année sur deux, et un appareil toiletté l’autre année. Présenté en septembre 2016, l’iPhone 7 aurait dû être innovant, mais il n’a été qu’une évolution du modèle 6S. Du coup, Apple étendant son cycle d’innovation de deux à trois ans, les attentes sont plus élevées pour cette année.

A propos du groupe: Comment Apple est redevenu numéro un mondial

Les dix ans de l’iPhone

D’autant que 2017 marquera les dix ans de l’iPhone. Et ces dernières semaines, les articles dont parlait Tim Cook se sont multipliés. Le futur iPhone 8 (ou «iPhone X») pourrait être rechargé sans fil, doté d’un écran OLED, d’un écran incurvé, voire permettre d’utiliser de la réalité augmentée. Son bouton central pourrait être intégré dans la coque du téléphone. A noter que la majorité de ces technologies sont déjà utilisées par ses concurrents – notamment Samsung, dont le dernier S8 a d’ailleurs innové en proposant une reconnaissance de l’utilisateur par son iris.

Notre test (enthousiaste) du dernier Samsung: Le Samsung Galaxy S8 vient tout droit du futur

Fin avril, un analyste de Credit Suisse estimait dans une note que le meilleur était à venir pour le smartphone d’Apple, évoquant un «super cycle» autour de l’iPhone 8, qui devrait être décliné en trois modèles dès cet automne. Selon la banque, ces appareils devraient attirer tant de nouveaux clients que les fidèles de la marque à la pomme. Credit Suisse prévoit ainsi qu’Apple vendra 265 millions d’iPhone par année d’ici à 2019, contre 215 millions en 2016.

Services plus importants

Ce téléphone représente 63% du chiffre d’affaires d’Apple. Mais Tim Cook place aussi ses espoirs dans les services pour accroître son chiffre d’affaires. La vente d’applications, de musique ou d’espace de stockage a permis de générer 7 milliards de dollars de revenus, soit un de plus qu’il y a un an. Les services sont une division particulièrement appréciée des actionnaires: les revenus sont récurrents et le plus souvent indépendants du nombre de nouveaux appareils vendus. Et d’ici à 2020, Apple entend doubler ce chiffre, notamment en permettant le transfert d’argent entre particuliers, croyait savoir récemment le site spécialisé Re/Code.

Sans surprise, Apple n’a toujours pas donné d’informations concernant les ventes de ses montres. Celles-ci sont toujours noyées dans la division «autres produits», qui a permis à la société de générer 2,87 milliards de dollars de chiffre d’affaires, soit une hausse de 30% en un an. Tim Cook a affirmé que les ventes de montres ont doublé en un an, sans être plus précis.

Lire également: Un collégien genevois a été invité en Californie par Apple

Publicité