C’est un contrat majeur qui façonne le web et possède un impact sur des centaines de millions de consommateurs. Depuis des années, Google verse à Apple une somme considérable pour être le moteur de recherche par défaut dans ses appareils. Le montant était d’un milliard de dollars par an en 2014, il se situerait aujourd’hui autour des 10 milliards annuels. Aujourd’hui, les rumeurs de plus en plus insistantes sur le lancement par Apple de son propre moteur de recherche permettent d’appréhender ce méga deal avec de nouveaux yeux.

Google et Apple sont concurrents sur de nombreux marchés, des systèmes d’exploitation pour téléphones aux services de navigation, en passant par les services cloud. Mais pour la recherche, ce contrat pose de nombreuses questions sur leur proximité. L’ouverture de la récente enquête du Département américain de la justice contre Google le montre bien. «Notre vision est que nous travaillons comme si nous étions une seule entreprise», écrivait un responsable d’Apple à son homologue de Google après une rencontre pour parler recherche, selon les documents publiés par la justice américaine.