On les appelle des «Fleecewares». Un terme nouveau pour un phénomène à surveiller sur son smartphone. Il s’agit d’applications qui, même une fois désinstallées, continuent à faire payer un abonnement à l’utilisateur. Cette pratique, qui semble surréaliste, existe bel et bien: dans une récente étude, le spécialiste en cybersécurité Sophos estime ainsi que 3,5 millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPad sont victimes de ces arnaques.

Ces applications sont très diverses, indique Sophos, qui a repéré une trentaine de ces programmes. Il s’agit de filtres pour les photos, d’horoscopes (mais qui a l’idée de payer pour un horoscope? C’est une autre question…) ou encore de lecteur de codes QR. En général, les applications proposent un temps d’essai gratuit, puis un abonnement au bout d’un certain temps. En général aussi, supprimer l’application stoppe tout le processus. Mais Apple permet tout de même aux éditeurs de logiciels de continuer à facturer, une pratique très étonnante.

Pour en avoir le cœur net, il faut se rendre dans «réglages» taper son nom puis cliquer sur «abonnements». A noter que Sophos a remarqué le même phénomène sur Android, qui touche davantage d’utilisateurs encore. Prudence, donc.