Chaque Etat établit sa propre stratégie, avec plus ou moins de clarté et d'originalité, pour remettre son économie sur pied. Retrouvez ci-dessous les articles de nos correspondants à Berne et dans quatre pays limitrophes et partenaires commerciaux de la Suisse

C’est un plan de relance post-covid, bien sûr. Mais c’est aussi un plan qui doit moderniser l’Europe économique. Le Next Generation EU, adopté fin 2020, est doté de 750 milliards d’euros (390 milliards de subventions et 360 milliards de prêts). Il ouvre la porte à un endettement commun et délègue cette capacité à la Commission, au nom des Vingt-Sept.

Adossé au budget européen pour la période 2021-2027, aux prêts réalisés par les Etats et aux actions de la Banque centrale européenne, il porte la réponse européenne à quelque 3000 milliards d’euros. Un paquet qui confirme la volonté affichée lundi par les ministres des Finances de la zone euro qui, à l'issue de l'Eurogroupe, ont souligné leur volonté de d'abord soutenir la reprise et de la voir se matérialiser, avant de s'attaquer au creusement de la dette des Etats.