Antonio Horta-Osorio «doit démissionner». Le non-respect des règles de quarantaine par le président du conseil d’administration de Credit Suisse est impardonnable, pour Monika Roth, experte de la compliance, citée par le Blick, à l’origine des révélations mercredi soir.