Assurances

Après les flammes, qui va payer?

Les autorités françaises rivalisent d’ingéniosité pour assurer le financement de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame. Le monument historique n’était pas assuré

Souscription nationale, conférence de donateurs, mécènes, cagnotte en ligne… Au lendemain de l’incendie qui a ravagé lundi soir la cathédrale Notre-Dame de Paris, les Français rivalisaient d’appels ingénieux pour financer sa reconstruction. A croire que le monument aux 14 millions de visiteurs par an n’était pas assuré.

C’est pourtant bien le cas. En vertu de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, les édifices religieux construits avant 1905 sont propriété des communes ou – pour le patrimoine national – directement en mains de l’Etat français.