C’était une vague option il y a quelques semaines. Aujourd’hui, l’idée d’un certificat covid semi-obligatoire se dessine en Suisse. Avec, comme détonateur, la France. Cette semaine, l’annonce d’Emmanuel Macron de rendre le «pass sanitaire» hexagonal quasi obligatoire a créé un choc. Le président français, désirant accélérer la campagne de vaccination, a annoncé une extension massive des endroits où deviendra obligatoire ce «pass»: salles de spectacle et cinémas, dès le 21 juillet; cafés, restaurants, centres commerciaux ou encore trains et avions, dès le 1er août.

Aujourd’hui, en Suisse, rien de tout cela pour le moment. L’ordonnance du 23 juin dernier fixe trois catégories. Le certificat est obligatoire en discothèque et pour les grandes manifestations (zone rouge). Il est optionnel dans les restaurants, les bars, les théâtres ou les salles de fitness: si les tenanciers l’exigent, ils peuvent abandonner toutes les mesures sanitaires (zone orange). Enfin, le certificat ne peut pas être demandé dans les transports publics ou les supermarchés, par exemple (zone verte).