Le même phénomène maladif se reproduit, mais avec d’autres variants. Des actions de petites entreprises s’envolent à la suite de commentaires postés sur des réseaux sociaux, tels que Reddit. L’engouement se propage parmi les investisseurs et une hausse presque exponentielle se produit. Puis la spéculation prend fin et les titres chutent. Cette semaine, ce ne sont plus les titres du vendeur de jeux vidéo GameStop qui ont enflammé la bourse, mais l’industrie du cannabis.

Les actions de producteurs canadiens et américains de marijuana légale se sont envolées mercredi. L’atterrissage a été d’autant plus douloureux jeudi avec des chutes de 20 à 50% pour des sociétés telles que Tilray, Aurora Cannabis ou Aphria.

A regarder également: GameStop: comment faire plier Wall Street

Cette branche d’activité est souvent très volatile en bourse. L’ETF sur les producteurs de la branche ETFMG Alternative Harvest a par exemple chuté de 25% jeudi, mais il demeure en hausse de 75% cette année, selon le site Barrons.com. Aurora Cannabis, dont la BNS détient, selon la SEC, 410 272 actions à fin décembre (pour une valeur de 3,4 millions de dollars), est passée de 25 dollars canadiens (17,5 francs) en février 2020 à 5 dollars en octobre et 18 dollars jeudi.

Une spéculation liée à l’élection de Joe Biden

L’élection de Joe Biden le 3 novembre a suscité l’enthousiasme dans l’industrie de la marijuana. Des modifications légales pourraient en effet améliorer les perspectives commerciales de la branche. Trois sénateurs démocrates ont d’ailleurs présenté des propositions de libéralisation cette semaine, selon Barron’s. De telles mesures devraient profiter toutefois aux acteurs américains et beaucoup moins aux canadiens, selon un analyste cité par le site.

Les perspectives boursières des fabricants de marijuana ne reposent pas uniquement sur le seul espoir de participer à une hausse exponentielle de ce secteur. Ipek Ozkardeskaya, analyste financière auprès de Swissquote, constate, dans une note, que la chute s’est produite en dépit d’un sentiment boursier toujours favorable puisque les indices américains sont à des niveaux record. «C’est un phénomène à court terme, mais l’euphorie qui s’empare du cannabis se distingue clairement de celle de GameStop. Le marché de la marijuana s’élève à 350 milliards de dollars au plan global et s’accroît chaque jour», écrit-elle.

A lire aussi: GameStop s’effondre en bourse

Les experts constatent une grande différence entre GameStop et le secteur du cannabis. Pour l’analyste de Swissquote, «à la différence de cette société de jeux vidéo, l’industrie du cannabis dispose d’un réel et fort potentiel de croissance». Ipek Ozkardeskaya va jusqu’à penser que la fin de «l’épisode Reddit» de la marijuana ne devrait pas démoraliser les investisseurs. Pour l’analyste, c’est une opportunité, «même s’il pourrait être encore trop tôt avant de monter dans la fusée».

A lire également: GameStop, la finance en mode révolutionnaire

Les derniers développements boursiers inquiètent certains gérants. «Pour moi, ce qui est en train de se produire avec certaines actions est aussi impressionnant qu’effrayant», déclare George Alevrofas, directeur des investissements auprès du gérant de fortune VT Management à Zurich. Le phénomène est le fruit de trois éléments, à son avis: la possibilité d’un négoce sans frais sur les actions, l’influence des réseaux sociaux sur la bourse et l’abondance record de liquidités.