Le prix du jus d’orange s’est envolé lundi, poussé par les craintes que le passage de l’ouragan Ian ne réduise la récolte en Floride, l’une des deux grandes régions de production aux Etats-Unis. Le contrat à terme sur le jus d’orange concentré et congelé pour livraison en novembre est monté jusqu’à 2,01 dollars la livre (450 grammes environ), pour la première fois depuis près de six ans (décembre 2016).

L’ouragan Ian, qui a balayé la Floride la semaine dernière, a fait au moins 72 morts, dont 68 en Floride, selon un bilan officiel, mais certains médias américains estiment qu’il pourrait en réalité dépasser la centaine de victimes.

La tempête pourrait en outre avoir causé, au total, entre 28 et 47 milliards de dollars de dommages, selon une estimation du cabinet spécialisé CoreLogic. Lors de son passage en Floride, Ian a notamment traversé le comté de Polk, première région de production d’oranges de l’Etat.

Début de la période de ramassage des oranges

«Dans les zones de la citrus belt», la grande région de culture des agrumes située au sud de la Floride, «de nombreux fruits sont tombés de leurs arbres», a indiqué la Fédération des bureaux de l’Agriculture de Floride. Le passage de Ian est intervenu en septembre, période de début du ramassage des oranges, qui s’étale jusqu’en juin en fonction des zones et des variétés.

«Nos premières observations ont relevé des chutes de fruits significatives», a abondé, dans un communiqué, Alico, l’un des deux géants de l’orange en Floride, avec le groupe d’origine texane King Ranch. «En se référant à de précédents épisodes de tempêtes», a poursuivi Alico, «nous prévoyons qu’il faudra au moins deux saisons pour que les vergers retrouvent les niveaux de productions d’avant l’ouragan.»

Une culture également touchée par une maladie

Première région de production d’oranges des Etats-Unis de longue date, la Floride avait cédé son trône à la Californie cette année après avoir été frappée par la maladie dite du dragon jaune, aussi appelée maladie du Huanglongbing (HLB), qui peut perturber la maturation des agrumes et provoquer la chute prématurée du fruit.

Lire aussi: L’ouragan Ian a fait plus de 80 morts aux Etats-Unis

Elle est véhiculée par le psylle, minuscule insecte, vecteur d’une bactérie, qui provoque le jaunissement des feuilles, puis la déformation des fruits, jusqu’à affecter tout l’arbre, du fait du rétrécissement de son système vasculaire.

Touchant la Floride pour la première fois en 2005, elle a contaminé la quasi-totalité des vergers de l’Etat. Il n’existe pas de traitement connu contre cette maladie. La production en Floride sur la saison 2021-22, achevée en juin, était ressortie en baisse de 23%. La Californie avait assuré 55% de la production, contre 44% à la Floride.