Des mesures urgentes pour secourir Colonial Pipeline, victime d’une cyberattaque. Depuis l’immobilisation, vendredi, du plus grand réseau d’oléoducs des Etats-Unis, touché par un ransomware (rançongiciel), l’administration Biden a réagi. Des règles relatives au transport routier de carburant ont été assouplies. Dans 18 Etats américains, les transporteurs de produits pétroliers raffinés peuvent désormais, en raison de l’urgence, conduire leurs camions-citernes dans le cadre d’horaires plus flexibles. Le Ministère des transports a délivré des dérogations pour tenter de limiter les problèmes d’approvisionnement.

Dimanche, certaines lignes de distribution a ainsi pu rouvrir. Mais la majeure partie du réseau est restée inactive lundi, sans qu’aucune date de redémarrage ne soit annoncée. En milieu de journée, heure américaine, Colonial Pipeline a toutefois confirmé rouvrir ses oléoducs «par phases», espérant rétablir l'essentiel des opérations «d'ici la fin de la semaine». Une rançon a-t-elle été payée ou est-elle en passe de l’être? Et si oui, pour quel montant? Aucune information ne filtre à ce sujet.