Les taux hypothécaires en Suisse ont pris l’ascenseur ces derniers jours, mus par le relèvement surprise du principal taux directeur de la Banque nationale suisse (BNS) la semaine dernière et par l’inflation, pour renouer avec un niveau inédit depuis juillet 2011.

Le taux moyen des emprunts hypothécaires sur cinq ans compilé par Moneyland est ainsi passé de 1,01% au début de l’année à 2,57% le 20 juin, indique mardi l’opérateur de la plateforme de courtage spécialisée. Celui des créances sur dix a aussi été multiplié par plus de deux à 2,99%.

D'autres pointages montrent des chiffres encore plus élevés. Selon le relevé hebdomadaire effectué par la société de conseil VZ et publié ce mardi matin, une hypothèque à taux fixe de 5 ans se négociait auprès des banques à 2,689%. La semaine dernière, avant la décision de la BNS, le taux était encore à 2,436%.

Une inévitable remontée

Le taux directeur de la BNS se situant à -0,25% toujours en territoire négatif, l’impact du relèvement sur les hypothèques liées au taux Saron demeure restreint. Le taux d’intérêt de ces créances se compose en effet du taux d’intérêt de référence du Saron, auquel s’ajoute une marge. Aussi longtemps que le Saron reste en zone négative, le taux des hypothèques afférentes ne se compose que de ladite marge.

Les experts de Moneyland s’attendent à ce que le nécessaire combat contre l’inflation amène les taux hypothécaires à poursuivre leur vive remontée.

Nos récents articles