Télécoms

Après Sunrise, Salt cède ses antennes à une société espagnole

Cellnex versera 800 millions de francs à Salt pour ses antennes. L’opération permettra notamment à l’opérateur de financer le déploiement de la 5G

De Swisscom, Salt et Sunrise, il n’y a plus que le premier qui soit propriétaire de ses antennes de téléphonie mobile. Mardi, Salt a annoncé la cession de 90% de sa société Salt TowerCo, qui possède ses antennes, au groupe espagnol Cellnex Telecom, pour 800 millions de francs. En mai 2017, Sunrise avait effectué la même opération. L’entreprise avait vendu sa société Swiss Towers à un consortium mené par l’espagnol Cellnex Telecom. La vente portait alors sur 500 millions de francs.

Similaires, ces deux transactions portent sur l’infrastructure mobile passive, soit des éléments en acier et en béton. Les stations de base et tous les équipements liés aux télécommunications demeurent la propriété de Salt, a précisé l’opérateur mardi. Les 2800 tours de son réseau sont concernées.

Plus de 200 000 francs par antenne

Si l’on effectue une projection sur une cession à 100%, le prix moyen d’un site d’antenne pour Salt est ainsi d’environ 317 000 francs. Pour Sunrise, qui a revendu 2239 sites sur 3600 en 2017, le prix moyen d’un emplacement était d’environ 223 000 francs. Les prix semblent varier sensiblement selon les opérateurs et les pays. Mardi, Cellnex Telecom s’emparait aussi des tours de l’opérateur Iliad en France (fondé par Xavier Niel, propriétaire de Salt via sa filiale NJJ Capital), pour un prix moyen de 350 000 euros, soit environ 385 000 francs.

Lire aussi: Seul face à deux géants, Salt y croit encore

Quel est l’intérêt de Sunrise, puis de Salt, à effectuer de telles opérations? «Cette transaction nous permettra d’accélérer nos activités de déploiement tout en renforçant notre structure financière», affirmait Pascal Grieder, directeur de Salt. Via ces ventes, les opérateurs bénéficient ainsi d’un apport de liquidités utilisable tant pour le remboursement de leur dette – Sunrise avait utilisé 450 millions de francs sur les 500 millions reçus pour cela – que pour le développement de leur réseau.

Financer la 5G

Rappelons que Salt a déboursé 94,5 millions de francs pour sa licence 5G en février dernier, Sunrise 89 millions. Pour chacun des opérateurs, plusieurs centaines de millions de francs seront nécessaires pour déployer le nouveau réseau 5G. En contrepartie, Salt et Sunrise doivent louer les sites dont ils ne sont plus propriétaires. Contacté mardi, Swisscom affirme n’avoir aucune intention de céder ses antennes.

Avec des opérations similaires effectuées mardi en France et en Italie, Cellnex Telecom devrait désormais détenir au total 45 000 pylônes dans six pays européens (Espagne, France, Italie, Suisse, Pays-Bas et Royaume-Uni), contre environ 30 000 actuellement.

Publicité