Le tourisme suisse va mal. 2001 était une année difficile et 2002 se révèle pire (lire aussi LT du 17 octobre). Au total, on pense arriver au 31 décembre à environ 4% de nuitées en moins que douze mois auparavant. Les perspectives pour 2003 ne sont guère meilleures. Suisse Tourisme compte sur une saison d'hiver en baisse de 1% sur 2002, malgré de nombreux événements tels que les Championnats du monde ski à Saint-Moritz, la finale de la Coupe du monde de snowboard à Arosa, ou des événements médiatiques organisés avec MTV à Davos ou ITV à Villars.

Les grands événements attirent

Le contexte économique international pèse sur l'industrie du voyage. La Suisse est plus durement touchée que d'autres pays européens, parce qu'elle dépend davantage de la clientèle d'outre-mer, qui représente environ 15%, soit trois fois plus qu'en Autriche, par exemple. Or, les Américains et les Japonais se sont faits rares (-25% en comparaison de l'année 2001, où ils avaient déjà fortement diminué). La forte baisse de la clientèle allemande, qui constitue le contingent le plus important, n'a rien d'étonnant au vu de la situation générale du pays et de la cherté du franc suisse. Toutefois, Jürg Fischer, directeur général de Suisse Tourisme, souligne que les efforts promotionnels sont particulièrement importants dans des périodes de ce genre. 2 millions de francs seront spécifiquement consacrés à la promotion de la Suisse hivernale, à laquelle est notamment associée Sophia Loren.

Parmi les éléments positifs à relever, Jürg Fischer a notamment mentionné la multiplication des centres de bien-être («wellness»), qui attirent une importante clientèle, ainsi que de nombreuses innovations dans les centres de sports d'hiver. Cela va du premier parcours de plusieurs kilomètres pour patineurs dans la vallée de l'Albula jusqu'au parc «snowfun» de Crans-Montana, en passant par le canyoning sur glace nocturne ou de nombreuses activités pour les enfants.

Mais il va de soi que ce sont en première ligne les grands événements internationaux qui attirent la clientèle. Dans ce contexte, outre les Championnats du monde de ski et la finale de la Coupe du monde de snowboard qui se dérouleront tous deux aux Grisons, deux autres événements télévisuels auront des retombées globales. D'une part, MTV organisera à Davos un «Winterjam» de 8 jours, avec des transmissions en direct. 8000 personnes sont attendues. D'autre part, ITV tiendra à Villars son show de cinq jours appelé «Snowbombing», qui passera également sur BBC 1.

A côté de nombreuses activités poursuivies auprès d'organisateurs de voyages à l'étranger, Suisse Tourisme mènera une campagne de promotion directe particulièrement ciblée sur les principaux pays européens d'une part, sur le Japon d'autre part. Des efforts supplémentaires sont faits dans des nouveaux marchés prometteurs, particulièrement en Chine, à Dubaï et en Russie. On relèvera encore que Suisse Tourisme soigne particulièrement son site Web, très complet, qui inclut désormais aussi les appartements de vacances, fort importants (27% du total des nuitées).

Sur le plan pratique, une seule innovation remarquable est à relever: l'introduction en Engadine, à la mi-décembre, d'une carte à puce permettant d'accéder à toutes les remontées mécaniques, de payer ses factures dans la plupart des hôtels et de faire des achats dans de nombreux commerces. Les promoteurs de cette «Engadin card», qui peut être acquise au moyen des principales cartes de crédit, espèrent réunir toutes les entreprises des deux Engadines d'ici à trois ans.