Neuf ans. Autrement dit une éternité dans le secteur bancaire. C’est le temps qu’aura passé Sergio Ermotti à la tête d’UBS. «Diriger UBS a été un privilège. Il n’y a jamais de bon moment pour se retirer de ce qui a été un job de rêve, mais même les rêves ont une fin… J’ai presque 60 ans, et le moment est venu pour la banque et pour moi-même d’ouvrir un nouveau chapitre», s’épanchait le responsable dans un mémo envoyé aux employés d’UBS tard mercredi soir et que Le Temps a pu consulter.

«Cela n’a pas toujours été facile, mais merci à vous tous et à nos anciens collègues, notre entreprise est en très bonne santé aujourd’hui», s’est félicité le Tessinois, heureux d’avoir «restauré la fierté parmi ceux qui travaillaient chez UBS».