Commerce mondial

Arancha Gonzalez: «Le choix n’est pas entre la Chine et les Etats-Unis, mais entre l’ordre et le chaos»

Directrice du Centre du commerce international à Genève, l’Espagnole fustige l’unilatéralisme, appelle les femmes à jouer un rôle plus important dans l’économie et craint les effets d’une guerre commerciale sino-américaine

Directrice du Centre du commerce international (ITC), Arancha Gonzalez est aux premières loges pour observer les secousses qui entravent les échanges. Pour porter un regard «frais» sur la gouvernance économique de la planète, elle a convié 27 femmes à donner leur vision de l’économie mondiale dans un livre intitulé Women Shaping Global Economic Governance et publié en juin dernier. «On parle toujours des femmes en politique, dans la société et l’économie, relève l’Espagnole. Là, plutôt que de parler de femmes, on leur a donné la parole.» Jeudi dernier, l’administration Trump a encore annoncé de nouvelles taxes douanières de 10% sur 300 milliards d’importations chinoises. La directrice de l’ITC relève les risques de cette guerre commerciale.

Le Temps: La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine est relancée. L’administration Trump a annoncé jeudi qu’elle allait imposer des taxes douanières de 10% sur les 300 milliards d’importations chinoises jusque-là épargnées. Les tensions entre Washington et les Européens sont fortes. Le commerce mondial est-il malade?