Personne ne reprochera à Vasant Narasimhan de manquer de clairvoyance: en août 2019, le directeur général de Novartis confiait à l’agence de notation S&P Global que la multinationale lorgnait la technologie ARN messager (ARNm). En fonction depuis 2017, il ignorait qu’un nouveau coronavirus s’apprêtait à mettre le monde à genoux.