Agrocarburants

Asie-Europe: guerre commerciale en vue

Huile de palme asiatique contre colza et betterave européens. L’Indonésie et la Malaisie accusent Bruxelles de politique discriminatoire et menacent de prendre diverses mesures de rétorsion. La Suisse, elle, n’autorise pas de carburant à partir de cultures alimentaires

L’Indonésie, l’un des pays parmi les plus dynamiques du monde, aurait besoin de 2500 avions civils durant les deux prochaines décennies. Mais les autorités pourraient délibérément boycotter l’Airbus européen en guise de mesure de rétorsion à la décision de Bruxelles, prise le 15 mars, d’exclure l’huile de palme du registre d’agrocarburants ayant droit aux subventions. Elle entrera en vigueur graduellement à partir de 2023 et sera totalement effective d’ici à 2030.

«Nous avons une population de 269 millions de personnes et nous aurions besoin de beaucoup de produits européens», a ironisé un ministre indonésien cité par Bloomberg la semaine dernière. Selon diverses sources diplomatiques, Jakarta s’apprête aussi à déposer plainte contre l’Union européenne (UE) à l’Organisation mondiale du commerce pour pratique commerciale discriminatoire. Jakarta a par ailleurs surenchéri et a menacé de quitter l’Accord de Paris sur le climat, si l’UE ne fait pas marche arrière.