Une ligne de train à grande vitesse reliant Yunnan, capitale de la province du même nom dans le sud de la Chine, à Vientiane, capitale du Laos, a été inaugurée le 3 décembre dernier. Elle traverse une zone montagneuse et a nécessité la construction de 167 ponts et 75 tunnels sur un tracé de 400 kilomètres. L’essentiel du financement des travaux, 6 milliards de dollars, a été assuré par Pékin. Ce projet pharaonique désenclave le territoire. A Yunnan et à Vientiane, les hommes d’affaires se frottent les mains.