Les jeunes salariés de l’Ile-de-France (Paris et sa banlieue) sont beaucoup plus attachés au bureau qu’ils ne l’étaient avant la crise et sont moins demandeurs de télétravail que leurs aînés. C’est ce qu’a révélé le baromètre annuel Paris Workplace publié jeudi. Le précédent, paru en février 2020, montrait que 38% des moins de 35 ans considéraient le bureau comme un lieu où ils aimaient passer du temps. Mais «post-covid», ce taux est passé à 64%. Et il est de 42% seulement chez les 35-50 ans. Une récente étude de la société de conseil Accenture, réalisée au niveau mondial, montre aussi une génération Z souhaitant plus que les autres avoir davantage d’occasions de travailler en présence de collègues. Des résultats loin de la réalité suisse? Il se trouve que non.