Une assemblée générale en comité restreint, sans retransmission vidéo, et sans possibilité pour les actionnaires de poser leurs questions en direct. A son terme, un communiqué de presse de quatre lignes, où l’on apprend uniquement que «toutes les propositions du conseil d’administration ont été acceptées à une large majorité». Publié sur internet, le détail des voix n’est accompagné d’aucun commentaire relatif à la marche de l’entreprise. C’est tout ce qui aura officiellement filtré de l’assemblée générale de Swatch Group, qui se tenait mardi 11 mai.