La pandémie de Covid-19 a fait exploser les risques pour les acteurs du secteur financier. Cyberattaques, fraudes et procédures en justice de la part de clients mécontents ont été orientées à la hausse cette année. Conséquence, les primes d’assurance pour les banques et gestionnaires ont pris l’ascenseur, tandis que les montants assurés reculent souvent. Ces tendances devraient se poursuivre l’an prochain.

Il devient plus coûteux de s’assurer dans la finance. Les acteurs du secteur peuvent se protéger via des assurances contre la fraude, contre les cyberattaques ou à travers des RC professionnelles. Ils peuvent même protéger le patrimoine personnel de leurs dirigeants, par exemple au cas où un client les tiendrait pour responsables des déboires d’un établissement ou de pertes sur les marchés.